Actu défense du 07 juin 2024

Après avoir participé aux commémorations du débarquement en Normandie, Volodymyr Zelensky et Sébastien Lecornu se sont retrouvés sur le site de Balard au ministère des Armées.

Le ministre a ainsi pu présenter au président Zelensky les différents matériels livrés par la France à l’Ukraine.

Après une réunion de travail avec des industriels français et ukrainiens, ces derniers ont signé des contrats opérationnels. 

Le premier contrat, signé entre KNDS et KZVV, concerne la co-production en Ukraine d’obus de 155mm, pour répondre aux besoins de l’armée ukrainienne dans le domaine des munitions d’artillerie.

Le deuxième, signé entre KNDS et ENMEK, acte l’ouverture d’une unité de maintenance (Maintenance Repair Operations Unit) exclusivement dédiée au canon Caesar. Pour faciliter l’entretien et la réparation des canons, des capacités d’impression 3D de pièces métalliques permettront d’accélérer la production de pièces détachées.

Enfin, le président du groupe KNDS a signé une lettre d’intention portant sur la création d’une filiale du groupe KNDS en Ukraine, en présence du président Zelensky et du ministre des Armées.

Le 28 septembre dernier, Sébastien Lecornu s’était rendu à Kiev pour rencontrer le président Volodymyr Zelensky. L’objectif de ce déplacement était d’ancrer l’aide française dans la durée, en passant d’une logique de cession de matériels à celle de partenariats industriels. La série d’accords signée aujourd’hui franchit une nouvelle étape en ce sens.

Ces accords vont permettre à l’armée ukrainienne de se renforcer dans le domaine hautement stratégique de l’artillerie. Ils vont en effet répondre à deux défis :

  • Celui de la maintenance en condition opérationnelle par l’accélération de la production de pièces détachées au plus près du champ de bataille.
  • Celui de la production d’obus de 155mm pour permettre à l’Ukraine pour augmenter la production de munitions.